Une collaboration de l’artiste Céline Lebovitch autour de la relation au temps et le devoir de mémoire sur l’œuvre du plasticien   Christophe Horlain intitulée

 

Passé du temps qui passe’

‘Vergangenheit der Zeit, die vergeht’

 

Cette collaboration est née de la rencontre des deux artistes autour de la présentation du BERLIN Projekt au CHÊNE à Villejuif en Septembre 2014.

Céline Lebovitch en visionnant le reportage du projet à Berlin, a été attirée par cette matière prélevée dans l’espace Urbain, par sa recomposition en sculpture dans un esprit contemporain et la destruction de ces sculptures dans une performance filmée par l’artiste.

Christophe Horlain apprécie beaucoup le travail de Céline Lebovitch dans sa manière de traiter la matière et les thématiques de ses pochoirs. Il la considère comme une artiste pochoiriste majeure beaucoup plus proche de l’art contemporain que de l’art Urbain. Il a donc décidé de transmettre à Céline Lebovitch, un tas d’affiches  récupérées de la destruction de deux de ses sculptures lors de la performance.

A partir de cette matière elle donne naissance par ses créations a une continuité de l’œuvre et  a une nouvelle proposition du projet via cette collaboration.

Elle prend naissance autour de la volonté de chacun de respecter l'univers de l'autre, s'imposant comme une évidence et également autour de leur volonté de prendre soin de la démarche initiale en considérant les affiches comme fil conducteur.

Ce qui est intéressant dans cette collaboration est de voir comment chacun, dans son univers et son identité propre, projette la finalité de l’œuvre au travers de cette démarche commune qu’est la notion de temps qui passe.