Architectures  aux pieds d’hommes    

 

Migrations interurbaines

                                                                         

 

 

 

Le GRAND PARIS, LYON, MARSEILLE, NANTES, BORDEAUX ..etc … est source de mon inspiration.

 

Les villes se trouvent être dans un renouveau de reconstruction, repoussant leurs limites du centre vers leurs faubourgs et au delà de leurs périphéries. Elles créent une migration interurbaine, rendant les populations invisibles où seule l’architecture horizontale et verticale se dessine devant nos yeux.

 

Les centres-villes  deviennent des musées à ciel ouverts réservés à une tranche de population qui peut financièrement se les acquérir ou dite internationale.

 

Mes architectures sont portées par ces migrants des centres-villes vers ces nouveaux espaces urbains, questionnant la mobilité de l’habitat liée aux  facteurs économiques et à la rupture des repères de leur cadre de vie.

 

Dans ce travail graphique, je me réapproprie la ville dans une juxtaposition donnant une image globale de plus en plus concentrée et colorée.

Imaginant de nouvelles formes.

Donnant l’impression de ne pouvoir pénétrer cet ensemble.

 

Seul le regard du spectateur peut trouver à déambuler au travers  de son imagination dans ces ensembles architecturaux.